Archive for the 'Microcosme recherche' Category

Chiffres du chômage : une lettre ouverte à Jean-Louis Borloo

Ce soir seront publiés les chiffres du chômage pour le mois de mars. Une lettre ouverte ouverte à Jean-Louis Borloo a été signée par 40 chercheurs pour soutenir la grève du personnel de la Dares, le service statistique du ministère de l’emploi, qui s’oppose à la publication de ce chiffre, dont tout un chacun connait l’extrême fragilité depuis que le traditionnel recalage de mars a été repoussé à l’automne. Nous sommes signataires de cette lettre, que vous trouvez ci-après.

Signalons par ailleurs que le thème des Cafés de la Statistique (organisés par la Société Française de Statistique) du 19 juin sera : « le chômage baisse-t-il? ». La séance débutera par un exposé d’Olivier Marchand, ancien chef du département Emploi et Revenus d’Activité à l’INSEE. La date de cette manifestation ayant été calée après le second tour des élections législatives, on peut s’attendre à une parole relativement libre de la part des statisticiens de l’INSEE, davantage en tout cas que dans la période actuelle… Renseignements ici (pdf).

Lire la suite ‘Chiffres du chômage : une lettre ouverte à Jean-Louis Borloo’

[MàJ] La difficile évaluation du CNE

« Combien de créations d’emplois dues au contrat nouvelles embauches (CNE) ? Répondre à la question éclaire les réussites en matière d’emploi du gouvernement actuel. Ce qui n’est pas inutile quand même la mesure du taux de chômage est aujourd’hui remise en question. Début 2006, le gouvernement annonçait plus de 90 000 emplois créés avec le CNE. Moins ambitieuse, l’étude de deux universitaires (P. Cahuc et S. Carcillo) évoquait en février 2006 environ 80 000 créations d’emplois à un horizon de quatre ans. S’appuyant sur une étude du service statistique du ministère de l’Emploi, Les Échos ont affiché 44 000 créations pour le CNE fin mars 2006. Le ministre de l’Emploi évoque lors de sa conférence de presse du 20 février 2007 de 80 000 à 240 000 créations d’emplois à la fin 2006. Nous pensons quant à nous que l’effet net sur l’emploi du CNE est au maximum de 35 000 emplois à la même date, et qu’il n’en créera pas en 2007. »

Telle est l’introduction d’un document rédigé par Jean-Michel Charbonnel et Laurent Bisault qui vient à point nommé mettre en perspective les résultats, publiés aujourd’hui, de la seconde enquête menée par la Dares sur le CNE.

Mise à jour : à lire également, sur le blog d’Eric Maurin, un billet très critique sur l’enquête Dares (trop critique à mon sens, d’ailleurs ; cette enquête comporte des limites mais est loin d’être inutile, et la synthèse publiée me semble suffisamment prudente quant à l’interprétation qu’il faut faire des résultats).

[MàJ 2] Statistiques du chômage au menu de la prochaine réunion du CNIS

La prochaine réunion de la formation « Emploi, revenus » du Conseil national de l’information statistique (Cnis) aura lieu le 8 mars. Elle promet d’être particulièrement intéressante dans le contexte du débat actuel sur les chiffres du chômage. Le point 1 de l’ordre du jour est en effet le suivant.

« Approches comparées de l’évolution du chômage à travers l’enquête emploi, les statistiques de l’ANPE et les enquêtes annuelles de recensement – Insee et Dares. »

L’occasion, sans doute, d’avoir de plus amples informations sur les raisons du report du recalage de l’estimation mensuelle du chômage BIT.

Mises à jour :

  • je signale également, sur le tout nouveau blog d’Eric Maurin, un bon billet critique sur la décision de l’INSEE de repousser à l’automne la correction des chiffres du chômage sur la base des résultats de l’Enquête Emploi 2006 ;
  • à lire aussi, sur le site de l’OFCE, le billet de Mathieu Lemoine, selon lequel, en projetant les comportements habituels d’activité, « avec 243 000 emplois créés, le chômage aurait alors dû baisser de 181 000 personnes et non de 270 000 personnes », et « la « sur-baisse » de -89 000 personnes s’expliquerait principalement par les radiations et reclassements effectués par l’ANPE […] dans le cadre de la politique d’accompagnement des chômeurs impulsée depuis la mi-2005 par Jean-Louis Borloo et Dominique de Villepin ».

[MàJ] Le recalage de l’estimation mensuelle du chômage BIT est repoussé… après la présidentielle

La norme internationale de mesure du chômage est celle du BIT, qui considère comme chômeur une personne en âge de travailler (15 ans ou plus)

  • qui n’a pas travaillé au cours de la semaine de référence,
  • qui est disponible pour travailler,
  • et qui a entrepris des démarches effectives de recherche d’emploi (ou qui a trouvé un emploi qui commence plus tard).

En France, le chômage au sens du BIT est estimé mensuellement en se fondant sur l’évolution des demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE (c’est la catégorie 1 + 2 + 3 hors activité réduite qui est retenue comme indicateur d’évolution). Ces estimations mensuelles sont provisoires tout au long de l’année, car les chiffres de l’ANPE peuvent être affectés par des modifications administratives dans la gestion des demandeurs d’emploi ou présenter une dynamique conjoncturelle différente de celle du chômage BIT. Les estimations sont ensuite recalées sur le résultat annuel de l’enquête Emploi, enquête dont le but est justement de mesurer le chômage selon les normes du BIT (je vous renvoie au classique Repères de Jacques Freyssinet).

Or, cette année, pour la première fois, ce recalage n’aura pas lieu en mars (période à laquelle sont disponibles les résultats de l’enquête Emploi sur l’ensemble de l’année n-1), mais à l’automne, soit après l’élection présidentielle. L’explication avancée est que l’enquête Emploi aurait récemment été affectée par une diminution du taux de réponse. Il faudra donc attendre le bilan des investigations sur le comportement des non-répondants et les résultats du recensement de janvier 2007.

En plein débat sur les chiffres du chômage, un événement de ce type n’est évidemment pas de nature à crédibiliser les bons résultats affichés. On espère en tout cas que le problème mis en avant sera rapidement documenté et que les derniers fichiers de l’enquête Emploi, qui font actuellement l’objet d’un délai de mise à disposition inhabituellement long, seront rapidement débloqués de manière à ce que des chercheurs tiers puissent se pencher sur la question.

Mise à jour – Suite à un article paru hier dans Le Canard enchaîné et à la question au gouvernement posée par Gaëtan Gorce le même jour, le débat semble (enfin) prendre corps. Si l’on apprend rien de nouveau dans le communiqué de presse que l’INSEE a immédiatement diffusé, Le Monde a par contre publié aujourd’hui un article de synthèse intéressant.

Séminaire « Economie Politique et Concertation Sociale »

Le prochain séminaire ARC 2 (Accumulation, régulation, croissance et crise) aura lundi 15 janvier 2007 ,de 15h à 19h, à la Maison des Sciences economiques (Salle 117), 106 – 112 boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris. Il aura pour thème « Economie Politique et Concertation Sociale » et rassemblera un très beau panel d’intervenants.

15h-15h15 : Introduction
D. Gatti (Paris XIII) et H. Zajdela (Paris XIII)

15h15- 17h : La political economy de la concertation sociale
Présentation : Lucio Baccaro (MIT & ILO)
Contre point : B. Amable (Paris I) et R. Boyer (CNRS)

17h-17h15 : Pause

17h15 – 19h : Flexibilité et sécurisation des trajectoires professionnelles
Présentation : Jacques Freyssinet (CEE)
Contre point : F. Gaudu (Paris I) et T. Kirat (CNRS)

Poste de chargé d’étude au Centre associé Céreq d’Orléans

Dans la série offre d’emploi, après le CAS, le centre interrégional associé au Céreq d’Orléans (Région Centre et Poitou-Charentes), rattaché au Laboratoire d’Économie d’Orléans (UMR CNRS 6221), recrute un(e) chargé(e) d’études en CDD (1 an, renouvelable une fois), à compter du 1er décembre 2006. Tous les renseignements ci-après (copier-coller de l’offre telle que je l’ai reçue).

Lire la suite ‘Poste de chargé d’étude au Centre associé Céreq d’Orléans’

Groupe de travail “TIC et marché du travail”

Dans le cadre du Groupement de Recherche CNRS « Technologies de l’Information et de la Communication et Société » (GDR TICS), je souhaite proposer la création d’un groupe de travail sur la thématique « TIC et marché du travail« .

Ce groupe aurait pour objectif de contribuer à la structuration de ce champ de recherche naissant en favorisant le dialogue entre des chercheurs issus de disciplines différentes (économie, sociologie, gestion, sciences de l’information et de la communication…) et en fournissant aux doctorants un espace de discussion de leurs travaux.

Concrètement, le groupe pourrait fonctionner sur la base d’un séminaire régulier et d’un système de partage de l’information en continu (sous forme de fil RSS par exemple). Il aurait aussi bien sûr vocation à susciter des collaborations actives entre chercheurs.

La demande de création du groupe doit être déposée auprès du GDR TICS avant le 30 novembre. Une dizaine de chercheurs m’ont dores et déjà fait part de leur intérêt, mais la liste reste ouverte. Si cette initiative vous intéresse également, vous êtes donc les bienvenus.

Merci de me contacter par mail à l’adresse suivante :
yannick (point) fondeur (at) ires-fr (point) org
(précisez votre statut et votre discipline, et indiquez le cas échéant vos travaux achevés ou en cours relavant de la thématique retenue pour ce groupe de travail).

J’en profite pour signaler un premier séminaire qui aura lieu le 12 décembre dans le cadre de la préparation d’un numéro spécial de la Revue de l’IRES sur le thème « Internet, recrutement et recherche d’emploi« .


Tous les billets peuvent être partiellement cités sous réserve de mentionner le nom de l'auteur et sa source. En revanche, leur reproduction intégrale doit être soumise à l'autorisation expresse et préalable des auteurs.

Autopromo



chez La Découverte
collection Repères

S’abonner à surlemploi


Cliquer sur l'icône pour souscrire au fil RSS


Si vous préférez recevoir les mises à jour par email, cliquer ici.