Fermeture programmée du job board du service public de l’emploi américain

L’America’s Job Bank, qui est en plus ou moins l’équivalent d’anpe.fr aux Etats-Unis, est appelée à fermer en juin 2007. C’est évidemment une très mauvaise nouvelle pour le service public de l’emploi américain, déjà bien peu développé.

J’ai rédigé pour la Chronique internationale de l’IRES un article sur cet évenement, à partir de différents billets publiés sur le blog e-recrutement au fil de l’actualité. Vous trouverez ci-après l’introduction de l’article, ainsi que des liens vers la version complète au format pdf et vers une note complémentaire sur la manière dont une association d’employeurs, DirectEmployers, tente de se poser en solution alternative « d’intérêt général ».

« La fin programmée de l’America’s Job Bank, étape importante dans l’affaiblissement du service public de l’emploi aux Etats-Unis », Chronique internationale de l’IRES, n° 102, septembre 2006.

Introduction :

Aux Etats-Unis, le service public de placement revêt deux caractéristiques qui le distinguent de beaucoup d’autres pays de l’OCDE : il repose sur une structure très décentralisée qui varie notablement selon les Etats et, bien que les situations soient de ce fait assez inégales au sein du pays, il ne dispose en moyenne que de faibles ressources, au mieux stagnantes au cours de la dernière décennie et souvent en baisse.

C’est notamment pour cette raison que le service public de placement américain a concentré l’essentiel de ses efforts sur l’information à destination de ses « clients » (candidats et recruteurs), laissant de côté les interventions plus structurantes et plus coûteuses auprès des demandeurs d’emploi. Le développement des dispositifs de libre-service a ainsi été privilégié dans les années quatre-vingt-dix, notamment en mobilisant les technologies de l’information et de la communication.

Dans la deuxième moitié de la décennie, Internet a permis de centraliser à moindre coût les informations sur l’offre et la demande de travail recueillies dans les quelque deux mille services emploi des Etats et de les rendre facilement accessibles depuis un simple ordinateur connecté. Baptisé America’s Job Bank (littéralement « banque de l’emploi de l’Amérique »), ce dispositif largement automatisé a rapidement pris une place très importante au sein d’un service public de placement soumis à des contraintes budgétaires fortes et à des politiques de limitation des effectifs. L’annonce par l’administration fédérale de sa prochaine fermeture est donc un coup particulièrement dur porté au service public de l’emploi américain.

Liens :

Publicités

1 Response to “Fermeture programmée du job board du service public de l’emploi américain”


  1. 1 Yannick Fondeur avril 2, 2007 à 6:14

    Suite à un afflux massif de spams, les commentaires de ce billet sont fermés jusqu’à nouvel ordre.


Comments are currently closed.



Tous les billets peuvent être partiellement cités sous réserve de mentionner le nom de l'auteur et sa source. En revanche, leur reproduction intégrale doit être soumise à l'autorisation expresse et préalable des auteurs.

Autopromo



chez La Découverte
collection Repères

S’abonner à surlemploi


Cliquer sur l'icône pour souscrire au fil RSS


Si vous préférez recevoir les mises à jour par email, cliquer ici.


%d blogueurs aiment cette page :